Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, les David et Cathy Guetta du journalisme d’investigation.

Je viens de finir « L’empire, comment Vincent Bolloré a mangé Canal+ » de Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts.

Bolloré, L'empireEn fait c’est un mensonge : j’ai refermé le livre à peu près aux deux tiers. Ce couple à l’écrit comme  dans la vie incarne le degré zéro du journalisme d’investigation.

Que l’on n’aime pas Vincent Bolloré – l’homme ou le Tycoon – c’est un droit et cela n’en rendrait pas moins le livre intéressant si les auteurs avaient quelque chose entre les deux oreilles.

Lire ou relire « Le monde selon Monsanto » de Marie Dominique Robin ou « Golden Holocaust » de Robert N. Proctor pour s’en convaincre et n’en citer que deux mais, concernant ces 200 petites pages écrites en gros caractères, ce n’est rien qu’une succession de faits – que l’on espère exacts – sans prise de recul, sans analyse, le tout saupoudré de mauvais calembours.

Que n’ont-ils écrit sur leur propre sortie de Libération quand le titre fut repris – sans eux – par Patrick Drahi. Ils l’ont vécu de l’intérieur le plan social, ils connaissaient chacun des recoins de la rue Béranger (l’ancien siège de Libé). Rien.

Peut-être une clause de confidentialité trop généreuse ?

Je ne leur en fais pas procès mais, tout de même, avant de fouiller les poubelles du voisin qu’on jalouse, peut-être pourrait-on balayer devant chez soi ou, à tout le moins, faire l’un ou l’autre consciencieusement, en bon professionnel.

Par exemple, procéder à une analyse de la stratégie de l’actionnaire pour éclairer le lecteur sur la douloureuse transformation de ITélé (désormais CNews) dont les enjeux – pour l’actionnaire – dépassaient largement les anecdotes  décrites au jour le jour, quand ce n’est pas heure par heure, par Garrigos & Roberts.

Il y a plus d’intelligence  dans les 28 lignes  que « Challenges » consacra au sujet que dans les 190 pages de cette poussive monographie.

Bref, vous l’aurez compris, je ne recommande ni ce livre ni ses auteurs.

André Anglade

andre@anglade.tours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *