La performance d’une équipe n’est pas la somme de ses compétences individuelles.

Conseils à un jeune cadre qui débute.

On ne dirige pas une équipe en donnant des ordres et en attendant qu’ils s’exécutent, quitte à sanctionner ceux qui se dérobent à leurs obligations.

Une des nombreuses difficultés réside dans l’équilibre à trouver entre exigence et liberté, adhésion et soupçon, bienveillance et rigueur, vision et opérations etc 

Le parcours d’obstacles d’un jeune cadre.

Parmi les premières erreurs du jeune manager :

  • Vouloir être aimé de son équipe ; un manager n’est pas là pour être aimé – ou détesté – il est là pour animer une équipe au service d’un objectif.
  • Croire que sa fonction lui confère autorité ; l’autorité ne se décrète pas, elle se gagne en général par le respect.
  • Accepter ou fixer des objectifs improbables ; un objectif est  « daté », « chiffré » et « mesurable », si l’une ou l’autre des ces KPI est absente, qu’il les reformule. Il y gagnera clarté et objectivité.
  • Penser qu’il fait mieux ; quand bien même ce serait vrai, il doit accepter que d’autres fassent moins bien pourvu qu’ils fassent assez bien. Charge à lui de penser le contrôle et aval et la formation en amont.
  • Imaginer que tout le monde comprend ce qu’il attend ; ce n’est jamais le cas. Nous avons tous des préoccupations qui précédent la demande et, sans explication claire, il n’y a aucune raison pour qu’une nouvelle hiérarchie des nécessités s’installe naturellement

Une métaphore pour exemple :

  • Un opérateur de téléphonie plante des poteaux sur une route.
  • Le chef d’équipe demande à son intérimaire du matin de creuser un trou ; il creuse un trou.
    • S’il demande explicitement de creuser un trou pour planter un poteau,  le trou sera plus conforme (H x 0.15)
    • S’il sollicite son intérimaire de la veille pour aider celui du matin à vérifier la conformité du trou il sont triplement gagnants (conformité, responsabilisation, bienveillance managériale)
    • et s’il prend le temps d’expliquer que grâce à lui, la Gd-mère qui loge là bas au loin pourra désormais avoir des nouvelles de ses petits enfants ; il aura le trou parfait ET une équipe disposée à escalader l’Himalaya en tongs.

Manager consiste notamment à canaliser des énergies individuelles pour les orienter vers une performance collective.

Diriger des hommes et des femmes est un métier, le plus beau des métiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.