L’obsession aveugle de syndicats coupables et responsables.

La voiture n’est plus le Graal.

La voiture, telle que nous la connaissons, vit probablement les dernières années d’un paradigme qui aura dominé le siècle.

Que ce soit dans sa forme, ses usages ou ses modes de propulsion, il ne fait pas de doute que la prochaine décennie verra l’avènement d’une autre façon de consommer la mobilité : véhicules partagés et autonomes, plateformes multimodales [1] ou propulsion hybride à l’hydrogène.

C’est au futur qu’il appartiendra de dessiner ces contours mais on peut être certain de voir disparaitre ce cher vieux diesel !

Les usines de demain ne fabriqueront pas les produits d’hier!

Or le métier des « Fonderies du Poitou » dans la Vienne ou de « GM&S » (Creuse) est de produire des blocs moteur [2] pour les véhicules diesels de Renault et de PSA !

Evidemment, ces trois entreprises sont en situation critique pour ne pas dire moribondes.

Et que nous disent les syndicats responsables de l’intérêt des salariés ou les élus du tissu économique local ? Que « Renault et PSA doivent s’engager à sauver l’emploi ».

Fermez le ban, la messe est dite !

La vie n’est jamais simple.

Les choses ne sont pas si simples :

  • Un dirigeant est en priorité responsable de la pérennité de l’entreprise et des dividendes qu’elle doit à ses actionnaires.
  • Un syndicat est avant tout responsable des [bonnes] conditions de travail ainsi que de la pérennité de l’emploi et de sa permanence,
  • Un élu, fort de la confiance de ses concitoyens, est responsable de la qualité du territoire et celle-ci passe d’abord par une bonne santé économique.

Trois acteurs, trois missions et si ces missions sont quelquefois complémentaires elles ne sont jamais convergentes.

  • Si les actionnaires des fonderies déplacent leurs capitaux c’est pour ne pas les voir disparaitre aussi sûrement que le diesel,
  • Responsabilité aux syndicats d’œuvrer non pas pour que le problème des licenciements soit reporté de quelques semaines (GM&S) ou de quelques mois (FdP) mais bien pour que l’employabilité des salariés soit assurée aux meilleures conditions,
  • Quant aux élus, leur mission est que le territoire soit chaque jour plus attrayant à tous égards et pour tous.

Fermer les yeux, ne pas anticiper l’évolution de notre économie et croire que suffiront les incantations médiatiques est au mieux d’une naïveté coupable, au pire d’un cynisme assassin.

France3 et YouTube ne sont pas l’Alpha et l’Omega de l’action politique ou sociale.

Education, formation, formation continue et culture générale semblent être des fondamentaux solides sur lesquels construire l’avenir, préserver le présent et conserver le meilleur du passé.

[1] transport de personnes aux heures de pointe, de biens en heures creuses et cross-over en fin de semaine ?

[2] carter culasses etc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.